Archives de la catégorie nos lecteurs ont aimé

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#49)

«D’une vie à l’autre»

de Martine DELOMME

Thèmes : mode, famille, deuil

Diane, styliste dans le prêt-à-porter, vit paisiblement auprès de son mari et de leur fille Aude. Le jour où son mari décède foudroyé par une rupture d’anévrisme, Diane va être confrontée à la solitude tout en élevant sa fille. Ses beaux-parents vont l’aider. Guy, son beau-père, lui demande de reprendre l’affaire familiale, une filature de tissus, elle accepte. Elle fera prospérer l’entreprise en la modernisant. A la mort du beau-père dans un accident de voiture quelques mois plus tard, Diane sera seule légataire de l’entreprise. Sa réussite occasionne de la jalousie. Le maire de la commune veut racheter l’usine et les terrains pour y construire des aires de jeux, un hôtel et un lac artificiel. La belle-mère soutient le maire et entre en conflit avec Diane. Diane sera aidée par ses vrais amis et devra se battre pour garder l’entreprise familiale..

Mon appréciation : Une histoire de chagrin et de trahison. Le combat et le courage d’une femme qui se bat pour élever sa fille.

Francine

«D’une vie à l’autre» de Martine DELOMME – Editions L’Archipel – 2019 – 384 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#48)

«Juste après la vague»

de Sandrine COLLETTE

Thèmes : catastrophe, inondation ,enfants, abandon, océan

Un volcan s’effondre, soulevant une vague gigantesque qui recouvre les terres. Une famille sur une île échappe momentanément à ce naufrage. C’est leur combat que nous raconte l’auteur, leur survie dépend d’un choix dramatique qu’ils devront faire. Ils n’en sortiront pas indemnes.

Ce qu’il endurent au coeur de la tempête les marquera pour toujours, chaque fois qu’ils y penseront, leurs gestes se figeront de nouveau, leurs cris s’étrangleront dans leurs gorges…

Mon appréciation : C’est bouleversant, et si bien écrit. On se pose la question : qu’aurions-nous fait à leur place ? Comment peut-on oublier et vivre après un tel drame ?
A lire impérativement.

Marie-Claude

«Juste après la vague» de Sandrine COLLETTE – Editions Denoël – 301 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#47)

«Sorti de l’ombre»

de Pierre Zylawski

Thèmes : Paris, Le Louvre, 1982

Des profanations incompréhensibles, le Scribe qui reste éclairé, une mystérieuse présence à peine entrevue… C’est ce à quoi sont confrontés Georges Cortina, Théophile Voltaire et Emmanuelle Lemaire, trois gardiens qui effectuent la ronde de nuit au Louvre. Ils devront résoudre ce mystère.

Alors commencèrent quelques minutes d’une rare intensité, l’obscurité presque totale, l’absence de mouvements… une chape de silence tomba sur eux.

Mon appréciation : Cela fonctionne comme un thriller et on suit la ronde de nuit des gardiens avec suspense. Le fait que l’action se passe au Louvre rajoute encore plus de mystère.

Marie-Claude

«Sorti de l’ombre» de Pierre Zylawski – Editions Le Riffle – 306 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#46)

«Je marche donc je suis»

de Pierre ZYLAWSKI

Thèmes : auteur régional, St Jacques de Compostelle

Suite au décès de son épouse, Jean de Mady, complétement anéanti, décide d’écouter son ami et part en pélerinage pour Compostelle. Au cours de son périple, il rencontrera des gens eux aussi cassés par des épreuves. Tous ces petits bouts de vie partagés l’aideront à continuer son chemin et à se reconstruire.

Tous ces gens ont marché, je les ai rencontrés. Au creux de ma mémoire, ils ont gravé leurs traits. Je les gardent enfermés là où ils sont entrés.

Mon appréciation : J’ai découvert cet auteur Maubeugeois avec plaisir. Il a une très belle écriture. Ses personnages sont émouvants, plus vrais que nature, surtout le héros principal Jean de Mady, qui trouve en lui des forces insoupçonnées, renforcées par toutes ces belles rencontres.

Marie-Claude

«Je marche donc je suis» de Pierre Zylawski – Editions Le Riffle – 307 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#45)

«Deux soeurs»

de David FOENKINOS

Thèmes : couple, abandon, jalousie

Mathilde, la trentaine, forme un couple heureux avec Etienne mais tout s’écroule lorsque celui-ci la quitte pour son ex-compagne. Dès lors rien ne va plus, elle devient obsédée par cet abandon, sombre dans la dépression, se réfugie dans le travail, en vain…
Sa soeur va venir à son secours mais est-ce la bonne solution ? La cohabitation est difficile et comment se reconstruire face à une famille heureuse côtoyée tous les jours ?

Mon appréciation : Un roman qui part d’une rupture sentimentale et qui prend les tournures d’un thriller psychologique. Le style de David Foenkinos est toujours agréable à lire, tout en simplicité et en finesse. A découvrir sans tarder. Il vous rappellera un autre roman qui a décroché le prix Goncourt il y a quelques années.

Annick

«Deux Soeurs» de David FOENKINOS – Editions Gallimard – 176 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#44)

«Après toi»

de Jojo MOYES

Thèmes : deuil, Irlande, Angleterre, Londres

Après la mort de Will, l’homme tétraplégique qu’elle aimait et qu’elle a aidé à « partir », Lou, jeune londonienne, s’interroge. Saura-t-elle tenir la promesse qu’elle lui a faite ? Que va-t-elle faire de sa vie ? Un soir, sur la terrasse de son immeuble, elle est surprise par l’apparition d’une jeune fille et tombe trois étages plus bas…
A partir de là, sa vie va changer. Tiendra-t-elle enfin sa promesse ?

Nous dansâmes comme si nous n’avions rien d’autre à faire. J’avais oublié la joie de simplement exister. Pendant quelques heures sombres et endiablées je lâchai tout, mes problèmes, mon horrible travail, mon chef tatillon, ma difficulté à aller de l’avant. Je redevins un être vivant.

Mon appréciation : C’est émouvant, drôle, poignant, très bien écrit, bon pour le moral, bref, un autre de mes coups de cœur. A lire absolument, à recommander à ceux qui ont vécu ce drame.

Marie-Claude

«Après toi» de Jojo MOYES – Editions Bragelonne – 444 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#43)

«La rafale des tambours»

de Carol Ann LEE

Thèmes : amour, guerre, remords

L’histoire de trois personnes dans le cauchemar de la guerre 1914-1918 : Alex Dyer, correspondant de guerre, son ami d’enfance Ted Eden et Clara, infirmière, que Ted a épousée lors d’une permission.
Alex aime Ted comme son frère, mais Clara lui inspire une passion à laquelle ni lui ni elle ne peuvent résister…

Oui j’avais passé ma vie à l’aimer mais au moment où il avait le plus besoin de moi, je ne l’ai pas seulement laissé tomber, j’ai fait pire, je l’ai trahi. Ma liaison avec sa femme était la seule chose qui comptait pour moi, même si je ne l’ai revu qu’un an plus tard.

Mon appréciation : J’ai aimé ce récit extrêmement documenté et très précis dans la description de la France d’alors, la création des cimetières par les Anglais, l’atelier des gueules cassées et la reconstruction faciale. J’ai aimé aussi l’histoire d’amour compliquée. Je ne peux que le conseiller.

Marie-Claude

«La rafale des tambours» de Carol Ann LEE – Editions La table ronde – 395 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#42)

«Sang famille»

de Michel BUSSI

Thèmes : adolescence, filiation, identité

En Normandie, Colin, 16 ans, fils d’archéologues décédés qui rénovaient l’abbaye Saint-Antoine dans les années 80, est élevé par sa tante. Il s’inscrit dans un camp d’ados pour faire de la voile sur la Manche avec quelques amis. Persuadé que son père n’est pas mort, il va essayer de résoudre ce mystère et faire face aux mensonges des adultes. Un véritable jeu de piste à rebondissements.

une seule question me hante,la dernière, jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? à fouiller ma mémoire comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ? il fallait que je vienne arpenter les décombres de ma jeunesse.

Mon appréciation : J’ai adoré, dévoré ces 500 pages. Si vous aimez l’imaginaire et le merveilleux, n’hésitez pas…

Marie-Claude

«Sang famille» de Michel BUSSI – Editions Presses de la Cité – 494 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#41)

«Histoire des crétins des Alpes»

de Antoine DE BAECQUE

Pendant des années des médecins essaieront de comprendre pourquoi dans des villages entiers des gens naissaient crétins ou « gloitreux ». Les gens vivaient reclus dans les montagnes. Pendant des générations entières des familles se mariaient entre elles et les malades restaient sans soin. Le manque d’hygiène a contribué à cette misère. Pourtant dans toute l’Europe et ailleurs, dans chaque ville et chaque campagne existaient des crétins.
Puis les médecins ont soigné et sauvé ceux qui pouvaient l’être, en prouvant que le manque de sel iodé pouvait contribuer à un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde et à un dérèglement manifeste du comportement de l’individu.

Francine

«Histoire des crétins des Alpes» d’Antoine DE BAECQUE – Librairie VUIBERT – 283 pages

Pas de commentaire

Jeumont : Les murmures de l’olivier (#40)

«Les murmures de l’olivier»

de Frédéric D’ONAGLIA

Après plusieurs années de mauvaises récoltes d’oliviers, Marie se bat pour sauver son exploitation. Ses amis vont l’aider à reconstruire des bâtiments qu’elle projette d’aménager pour y accueillir des chevaux. Son vieux voisin ne cesse de la harceler, protestant que la propriété appartient à sa famille depuis bien avant la dernière guerre. Serge, le fils de ce dernier, travaillait auparavant chez Marie, qui a dû s’en séparer car il devenait alcoolique depuis la disparition de sa femme dix ans plutôt.
En déblayant les planches dans la grange pour les futurs box des chevaux, un corps est découvert. Les travaux sont suspendus, le temps que la police enquête…

Mon appréciation : c’est l’histoire d’une paysanne qui reprend l’exploitation familiale des oliviers après le décès de son père, et subit les aléas de la vie.

Francine

«Les murmures de l’olivier» de Frédéric D’ONAGLIA – Editions De Borée – 304 pages

Pas de commentaire