Archives de la catégorie nos lecteurs ont aimé

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#55)

« Surface »

d’ Olivier NOREK

Noémie, capitaine de police se fait tirer en plein visage lors d’une intervention qui finit mal.
Après plusieurs semaines de soins, elle est prête à retourner à sa vie de capitaine mais sa hiérarchie en a décidé autrement : elle sera mutée dans un petit village, mais sur place, elle y trouvera ce qu’elle ne soupçonne même pas…

« un polar comme je les aime, réfléchi, intense et addictif. C’est une écriture fluide et agréable qui fait qu’une fois que l’on entame le roman on a beaucoup de mal à le poser « .
Annick

« Excellent thriller ! L’auteur, capitaine de police à la section enquête et recherches de la police judiciaire pendant 18 ans, connaît son affaire. Il est traduit dans plus de 10 pays. Amateur de thriller, c’est pour vous ! »
Marie-Claude

« Surface » d’ Olivier NOREK – Editions Michel LAFON – 424 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#54)

« Les gratitudes »

de Delphine DE VIGAN

Michka, vieille dame jusque là autonome, est atteinte d’aphasie (difficulté à trouver ses mots), elle n’est plus capable de rester seule. Elle est placée dans un Ehpad et suivie par Jérôme, orthophoniste, qui s’attache à elle et va l’aider dans sa quête à retrouver ceux qui l’avaient hébergée lorsqu’elle était petite fille juive cachée par sa mère pendant la guerre.

Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence, les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus et ceux qui ressurgissent. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui

« Très bien écrit et très émouvant, j’ai adoré et ne peux que le conseiller ! »

Marie-Claude

« Les gratitudes » de Delphine DE VIGAN- Editions JC Lattès – 192 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#53)

« On a tous une bonne raison de tuer »

de Pétronille ROSTAGNAT

Gabrielle est retrouvée dans son bain, les poignets tranchés…tout laisse à penser qu’elle a voulu se suicider, sauf qu’elle n’était pas dépressive et qu’elle n’a aucun souvenir de son acte.
Alezane Laroche, commandant au 36 quai des Orfèvres est chargé de l’enquête…

Il va falloir t’y faire Alezane, je suis un salaud. J’ai tout avoué et je vais passer le restant de ma vie entre quatre murs. J’ai promis à mon fils d’assumer mes actes. Je ne veux pas qu’Alezane me prenne pour un lâche. Je veux qu’il sache que je vais souffrir et payer ma dette

Mon appréciation : Je l’ai lu sur une après-midi

Marie-Claude

« On a tous une bonne raison de tuer » de Pétronille ROSTAGNAT- Incartades éditions – 313 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#52)

«La promesse de Bois-Joli»

de Lyliane MOSCA

Lara est professeure de musique au collège de Troyes. Elle vit chez sa grand-mère et son frère Julien qui peine à surmonter l’accident mortel de ses parents neuf ans plus tôt.
Un jour, en visitant des ateliers d’artistes, elle rencontre Audran Mondeville, artisan verrier, la trentaine séduisante et rempli de mystères. Ils tissent une relation secrète, mais comme tout finit par se savoir au village, leur liaison, bientôt connue, ne plaît pas à tout le monde…

Mon appréciation : Des personnages attachants, avec leur force et leurs faiblesses et un scénario romanesque composent ce joli roman plein d’espoir.

Francine

«La promesse de bois-Joli» de Lyliane MOSCA – 2019 – Presses de la Cité – 346 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#51)

«Michelle la rebelle»

de Judith RAPET

Thèmes : XVIIIè siècle ; femme ; violence conjugale ;procès

Mariée à quinze ans contre sa volonté à un homme deux fois plus âgé qu’elle, aussi violent que grossier, la jeune Michelle, trompant la vigilance de sa belle-famille qui l’a réduite à l’état de servante, parvient à prendre la fuite. Elle se cache chez le baron de Courtignac, avocat au parlement de Bordeaux, qui finit par obtenir l’annulation de son mariage. L’épouse de l’avocat apprendra à lire et à écrire à Michelle. Elle ira à l’encontre de la société en voulant rester une femme libre, fidèle à ses principes. Il ne sera plus question pour elle de vivre sous le joug d’un homme…

Mon appréciation : Passionnée par la vie des humbles, Judith Rapet nous donne ici un roman inspiré d’une histoire vraie, celle si peu ordinaire de Michelle Garnier (1665-1730) qui fut un personnage authentique.

Francine

«Michelle la rebelle» de Judith RAPET – Editions Lucien Souny – 2007 – 245 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#50)

«Tout ce que tu vas vivre»

de Lorraine FOUCHET

Thèmes : famille ; orphelin ; énigme ; Cap-Horn ; Patagonie

Dans sa chambre, Dom joue au jeu vidéo, un casque vissé sur les oreilles. Il n’entend pas les bruits de voix dans le couloir quand soudain son écran de jeu s’éteint. Il ouvre la porte de sa chambre, et là, surpris, il tombe sur des hommes habillés de blouse blanche qui essaient de réanimer son père, victime d’une crise cardiaque. Il apprend également de leur part que c’est une femme blonde qui les a prévenus et leur a ouvert la porte, et qu’elle est partie. Qui est-elle ? Dom va tout faire pour savoir qui est cette femme qui a passé la nuit avec son père.

Mon appréciation : J’ai beaucoup aimé ce roman qui est un véritable hymne à la vie, il se lit avec plaisir.

Francine

«Tout ce que tu vas vivre» de Lorraine FOUCHET – Editions Heloïse d’Ormesson – 2019 – 331 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#49)

«D’une vie à l’autre»

de Martine DELOMME

Thèmes : mode, famille, deuil

Diane, styliste dans le prêt-à-porter, vit paisiblement auprès de son mari et de leur fille Aude. Le jour où son mari décède foudroyé par une rupture d’anévrisme, Diane va être confrontée à la solitude tout en élevant sa fille. Ses beaux-parents vont l’aider. Guy, son beau-père, lui demande de reprendre l’affaire familiale, une filature de tissus, elle accepte. Elle fera prospérer l’entreprise en la modernisant. A la mort du beau-père dans un accident de voiture quelques mois plus tard, Diane sera seule légataire de l’entreprise. Sa réussite occasionne de la jalousie. Le maire de la commune veut racheter l’usine et les terrains pour y construire des aires de jeux, un hôtel et un lac artificiel. La belle-mère soutient le maire et entre en conflit avec Diane. Diane sera aidée par ses vrais amis et devra se battre pour garder l’entreprise familiale..

Mon appréciation : Une histoire de chagrin et de trahison. Le combat et le courage d’une femme qui se bat pour élever sa fille.

Francine

«D’une vie à l’autre» de Martine DELOMME – Editions L’Archipel – 2019 – 384 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#48)

«Juste après la vague»

de Sandrine COLLETTE

Thèmes : catastrophe, inondation ,enfants, abandon, océan

Un volcan s’effondre, soulevant une vague gigantesque qui recouvre les terres. Une famille sur une île échappe momentanément à ce naufrage. C’est leur combat que nous raconte l’auteur, leur survie dépend d’un choix dramatique qu’ils devront faire. Ils n’en sortiront pas indemnes.

Ce qu’il endurent au coeur de la tempête les marquera pour toujours, chaque fois qu’ils y penseront, leurs gestes se figeront de nouveau, leurs cris s’étrangleront dans leurs gorges…

Mon appréciation : C’est bouleversant, et si bien écrit. On se pose la question : qu’aurions-nous fait à leur place ? Comment peut-on oublier et vivre après un tel drame ?
A lire impérativement.

Marie-Claude

«Juste après la vague» de Sandrine COLLETTE – Editions Denoël – 301 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#47)

«Sorti de l’ombre»

de Pierre Zylawski

Thèmes : Paris, Le Louvre, 1982

Des profanations incompréhensibles, le Scribe qui reste éclairé, une mystérieuse présence à peine entrevue… C’est ce à quoi sont confrontés Georges Cortina, Théophile Voltaire et Emmanuelle Lemaire, trois gardiens qui effectuent la ronde de nuit au Louvre. Ils devront résoudre ce mystère.

Alors commencèrent quelques minutes d’une rare intensité, l’obscurité presque totale, l’absence de mouvements… une chape de silence tomba sur eux.

Mon appréciation : Cela fonctionne comme un thriller et on suit la ronde de nuit des gardiens avec suspense. Le fait que l’action se passe au Louvre rajoute encore plus de mystère.

Marie-Claude

«Sorti de l’ombre» de Pierre Zylawski – Editions Le Riffle – 306 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#46)

«Je marche donc je suis»

de Pierre ZYLAWSKI

Thèmes : auteur régional, St Jacques de Compostelle

Suite au décès de son épouse, Jean de Mady, complétement anéanti, décide d’écouter son ami et part en pélerinage pour Compostelle. Au cours de son périple, il rencontrera des gens eux aussi cassés par des épreuves. Tous ces petits bouts de vie partagés l’aideront à continuer son chemin et à se reconstruire.

Tous ces gens ont marché, je les ai rencontrés. Au creux de ma mémoire, ils ont gravé leurs traits. Je les gardent enfermés là où ils sont entrés.

Mon appréciation : J’ai découvert cet auteur Maubeugeois avec plaisir. Il a une très belle écriture. Ses personnages sont émouvants, plus vrais que nature, surtout le héros principal Jean de Mady, qui trouve en lui des forces insoupçonnées, renforcées par toutes ces belles rencontres.

Marie-Claude

«Je marche donc je suis» de Pierre Zylawski – Editions Le Riffle – 307 pages

Pas de commentaire