Archives de la catégorie actualité

Jeumont : spectacles de marionnettes

On a volé le Père Noël

Noël approche et le Père Noël a disparu.
Les lutins se chargent de l’enquête…

Mercredi 13 décembre à 15h00

Tout public. Durée : 50 minutes

Le Noël du Doudou

Sur le lit, un doudou. Puis, un catalogue de jouets, une lettre au Père Noël, de la neige, un Saint Nicolas en chocolat… Il y a des signes qui ne trompent pas : Noël est là ! Doudou le sait et attend l’arrivée du Père Noël avec impatience !…
Les lutins se chargent de l’enquête…

Mercredi 20 décembre à 15h00

Tout public. Durée : 35 minutes

Entrée gratuite. Nombre de places limité.
Inscriptions au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil. Places réservées aux adhérents de la médiathèque

Pas de commentaire

Jeumont : les nouveautés de Novembre 2017

Romans

 

La beauté des jours
de Claudie GALLAY

Jeanne mène une vie rythmée par la douceur de l’habitude. Elle était jeune quand elle a épousé Rémy, ils ont eu des jumelles, sont heureux ensemble et font des projets raisonnables. Mais Jeanne aime aussi le hasard, les surprises de l’inattendu. L’année du bac, un professeur lui avait fait découvrir l’artiste serbe Marina Abramovic. Fascinée par cette femme qui engage son existence dans son travail, Jeanne a toujours gardé une photographie de sa célèbre performance de Naples : comme un porte-bonheur, la promesse qu’il est possible de risquer une part de soi pour vivre autrement.
Quand Jeanne s’amuse à suivre tel ou tel inconnu dans la rue ou quand elle calcule le nombre de bougies soufflées depuis son premier anniversaire, c’est à cet esprit audacieux qu’elle pense. Surtout cet été-là. Peut-être parce que, les filles étant parties, la maison parait vide ? Ou parce que sa meilleure amie, qui s’est fait plaquer, lui rappelle que rien ne dure ? Ou parce qu’elle recroise un homme qu’elle a aimé, adolescente ? Jeanne se révèle plus que jamais songeuse et fantasque, prête à laisser les courants d’air bousculer la quiétude des jours.
A travers la figure lumineuse de Jeanne et la constellation de personnages qui l’accompagnent et la poussent vers un accomplissement serein, Claudie Gallay compose un roman chaleureux et tendre sur la force libératrice de l’art, sur son pouvoir apaisant et révélateur. Et sur la beauté de l’imprévisible.

 
Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Romans»
 

Romans policiers

 

Ragdoll
de Daniel COLE

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf. Coup d’essai, coup de maître pour ce thriller déjà vendu dans plus de 35 pays avant parution et en cours d’adaptation pour une série TV.

 
Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Romans policiers»
 

Science-fiction

 

Le problème à trois corps.
La forêt sombre (T. 2)

de Cixin LIU

L’humanité le sait désormais : dans un peu plus de quatre siècles, la flotte trisolarienne envahira le système solaire. La Terre doit impérativement préparer la parade, mais tout progrès dans les sciences fondamentales est entravé par les intellectrons. Grâce à ces derniers, les Trisolariens peuvent espionner toutes les conversations et tous les ordinateurs, en revanche ils sont incapables de lire dans l’âme humaine. Parallèlement aux programmes de défense classiques visant à lever des armées spatiales nationales, le Conseil de défense planétaire imagine donc un nouveau projet : le programme Colmateur.
Quatre individus seront chargés d’élaborer chacun de leur côté des stratégies pour contrer l’invasion ennemie, sans en révéler la nature. Ils auront à leur disposition un budget presque illimité et pourront agir comme bon leur semble, sans avoir besoin de se justifier. Livrés à eux-mêmes, ils devront penser seuls, et brouiller les pistes. Trois des hommes désignés sont des personnalités politiques de premier plan et des scientifiques éminents, mais le quatrième est un parfait anonyme. Astronome et professeur de sociologie sans envergure, le Chinois Luo Ji ignore totalement la raison pour laquelle on lui confie cette mission.
Tout ce qu’il sait, c’est qu’il est désormais l’un des Colmateurs, et que les Trisolariens veulent sa mort. Après Le Problème à trois corps, Liu Cixin revient avec une suite haletante et magistrale.

 
Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Science-fiction»
 

Documentaires

 

La vie secrète des arbres
de Peter WOHLLEBEN

Dans ce livre plein de grâce, acclamé dans le monde entier, le forestier Peter Wohlleben nous apprend comment s’organise la société des arbres. Les forêts ressemblent à des communautés humaines. Les parents vivent avec leurs enfants, et les aident à grandir. Les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers. Leur système radiculaire, semblable à un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades mais aussi de communiquer entre eux. Et leurs racines peuvent perdurer plus de dix mille ans !
Prodigieux conteur, Wohlleben s’appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous faire partager sa passion des arbres.
Après avoir découvert les secrets de ces géants terrestres, par bien des côtés plus résistants et plus inventifs que les humains, votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même.

 
Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Documentaires»
 

Bandes dessinées

 

Or et Sang. Les Aventuriers de la mer (T. 3)
de Melanÿn

Sous le nom de Ath et déguisée en mousse, Althéa a retrouvé du travail sur un navire abattoir qui fait voile vers le Nord. Les conditions sont dures, mais elle est prête à tout pour obtenir la fameuse étiquette de marin, afin de pouvoir récupérer son navire.
À Jamaillia, Hiémain est condamné à être vendu comme esclave. Fier et obstiné, il se refuse pourtant à faire appel à son père. De son côté, Kennit poursuit son rêve : devenir le premier capitaine pirate d’une Vivenef…

 
Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Bandes dessinées»

Pas de commentaire

Jeumont : l’heure des nouveautés

Envie de nouveautés ?

La médiathèque de Jeumont est heureuse de vous présenter, en avant première, ses dernières acquisitions

 Jeudi 9 novembre à partir de 15h00

Sur inscription à l’accueil ou au 03 27 58 13 54

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé… (#3)

« La tour sombre »
de Stephen KING

Un homme solitaire poursuit une quête, pour lui : LA QUETE. Sur son chemin, pour l’aider, ou pas, des êtres humains comme vous et moi, et d’autres êtres surgis de contes ou de légendes. On retrouve ici l’ironie de la vie, l’ironie du destin, de ce que l’auteur appelle le Ka et qui fait se rassembler ou se séparer les êtres. Plusieurs destins vont se télescoper pour faire une belle histoire, passionnante, qui donne envie d’en connaître le dénouement.

Extrait : « Le grand hall était baigné de la belle lumière de l’après-midi, que reflétaient les angles de verre vert. Jamais Suzannah n’avait vu de pièce aussi splendide. En dehors de St Patrick, bien sûr – mais elle avait aussi quelque chose d’étrange, de décalé. « c’est parce que c’est l’avenir » se dit-elle… »

« J’ai eu la chance de pouvoir tout lire en une seule fois. J’ai pu rêver grâce aux personnages si proches et si lointains…l’humour est toujours présent, même s’il est parfois noir, et j’aime aussi les références aux autres romans qui émaillent toujours les récits de St. King, il s’est même mis en scène ; c’est un condensé de Stephen King ! »

Odile

« La tour sombre » – Stephen KING – éditions J’ai Lu ; 1000 pages et +

Thèmes : fantastique;XXème siècle;époque du roi Arthur;nature;villes

Pas de commentaire

Jeumont : le club des lecteurs

Le prochain «club des lecteurs» aura lieu

Mardi 24 octobre à 15h00

Vous aimez échanger et faire partager vos lectures ? venez nous rejoindre, une ambiance sympathique et décontractée vous attend autour d’un café.

Pas de commentaire

Jeumont : atelier mobile

Pendant les vacances d’automne, la médiathèque de Jeumont vous propose «Atelier mobile», une activité récré-artistique ouverte aux enfants âgés de 8 ans et plus.
Au programme :  fabrication de mobiles en céramique pour décorer l’espace jeunesse de la médiathèque !…

6 dates au choix :

  • Mardi 24, jeudi 26, samedi 28 octobre

  • Jeudi 2, vendredi 3, samedi 4 novembre

    de 14h00 à 1600

Entrée gratuite sur inscription au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil.

Nombre de places limité;  réservé aux adhérents de la médiathèque.

Pas de commentaire

Jeumont : rencontre avec Philippe Tabary

En cette rentrée littéraire, «La Plume Vagabonde» accueillera à la médiathèque de Jeumont l’un de ses auteurs « phare ». C’est en effet Monsieur Philippe TABARY, ancien fonctionnaire de la C.E.E. et journaliste, qui occupera notre tribune pour vous permettre de découvrir la teneur de son dernier ouvrage paru : «Home, sweet Heaume», dans lequel le protagoniste principal, Chalmond, haut fonctionnaire à Bruxelles, fraîchement parti à la retraite, semble bien être le jumeau – si pas le clone – de Philippe Tabary lui-même, dont la « nouvelle vie qui ne peut aussi facilement que cela renoncer au parti pris de l’engagement et au goût du voyage » (quatrième de couverture de l’ouvrage)… Une recette de « vie très active »… au moment où l’on est supposé « lever le pied » ! Rendez-vous est donc fixé à tous les retraités et futurs retraités, ainsi qu’à tous ceux qui rêvent de l’être !!!

Philippe-Tabary

Jeudi 12 octobre à 19h30

 

Entrée gratuite – Bienvenue à tous !

Renseignements : 00.32.71.55.69.87 et laplumevagabonde@gmail.com

Pas de commentaire

Jeumont : nouvel arrivage de DVD

« American honey »

d’Andrea Arnold avec Sasha Lane, Shia LaBeouf  et Riley Keouf (2017)

Star, 17 ans, croise le chemin de Jake et sa bande. Sillonant le midwest à bord d’un van, ils vivent de vente en porte à porte. En rupture totale avec sa famille, elle s’embarque dans l’aventure. Ce roadtrip, ponctué de rencontres, fêtes et arnaques lui apporte ce qu’elle cherche depuis toujours: la liberté ! Jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Jake, aussi charismatique que dangereux…

Cliquez sur ce lien pour découvrir nos nouveau DVD via notre catalogue en ligne

Pas de commentaire

Jeumont : spectacle de marionnettes

Hansel et Gretel

Il y a bien longtemps, les parents d’Hansel et Gretel n’eurent pas d’autre choix que de poser un collet dans la forêt du comte pour nourrir leurs enfants. Hélas ! Ils furent surpris  par Grantaigneux, le garde du comte, qui emmena Ulrich et Ingrid en prison. Hansel et Gretel, seuls et affamés dans  la forêt, vont alors faire la rencontre de Croquetout, la sorcière,  qui a elle aussi très faim…

Mercredi 11 octobre
à 15h00

Tout public. Durée : 1 heure

Entrée gratuite. Nombre de places limité.
Inscriptions au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil.

Places réservées en priorité aux adhérents de la médiathèque

Pas de commentaire

Jeumont : la rentrée littéraire

Quelques romans de la rentrée littéraire 2017 vous attendent à la médiathèque

« Bakhita »
de Véronique OLMI

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.


« C’est le coeur qui lâche en dernier »
de Margaret ATWOOD

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les Etats-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
A Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. » Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.


« La chambre des époux »
d’Eric REINHARDT

Nicolas, une quarantaine d’années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu’elle est atteinte d’un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s’apprête à laisser son travail en plan pour s’occuper d’elle, Mathilde l’exhorte à terminer la symphonie qu’il a commencée. Elle lui dit qu’elle a besoin d’inscrire ses forces dans un combat conjoint.
Nicolas, transfiguré par cet enjeu vital, joue chaque soir à Mathilde, au piano, dans leur chambre à coucher, la chambre des époux, la symphonie qu’il écrit pour l’aider à guérir. S’inspirant de ce qu’il a lui-même vécu avec son épouse pendant qu’il écrivait son roman Cendrillon voilà dix ans, Eric Reinhardt livre ici une saisissante méditation sur la puissance de la beauté, de l’art et de l’amour, qui peuvent littéralement sauver des vies.


« Frappe-toi le coeur »
d’Amélie NOTHOMB

C’est à Musset qu’elle emprunte son titre (« Ah ! Frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie » est un de ses vers), mais, pour le reste, Amélie Nothomb fait confiance à ses armes propres pour mener à bien ce roman – son vingt-cinquième en… vingt-cinq ans -, à ranger parmi ses meilleurs crus. Ses armes ? La concision, la précision, une acuité telle qu’on pourrait la prendre pour de la cruauté. Ce sont des femmes entre elles que Nothomb met en scène ici : Diane et sa mère, la jalouse Marie ; Diane et son amie, la douce Elisabeth ; Diane et son mentor, l’égoïste Olivia ; Diane et sa soeur, la trop aimée Célia… Mais ce qu’elle met au jour n’a que faire des genres : c’est la part de violence qui irrigue en secret les relations humaines, les rivalités, les manipulations et les enjeux de pouvoir qui les sous-tendent. On en sort avisé et glacé.


« Ils vont tuer Robert Kennedy »
de Marc DUGAIN

Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l’enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l’hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy.
Celui-ci s’enfonce dans la dépression après l’assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l’élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l’histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d’espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée.
Après La malédiction d’Edgar et Avenue des Géants, Marc Dugain revient avec ce roman ambitieux à ses sujets de prédilection où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.​


« Un jour tu raconteras cette histoire »
de Joyce MAYNARD

Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser : l’amour comme elle ne l’imagine plus, qui lui fera même accepter de se remarier. En 2014, après trois ans de bonheur, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu’ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce, d’habitude si jalouse de son indépendance, découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l’angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.
 » Un jour, tu raconteras cette histoire « , lui avait dit Jim avec tendresse. C’est chose faite. Joyce Maynard retrace ces années heureuses ponctuées de voyages, de petites et grandes folies, de bonheurs du quotidien – dîners sur leur terrasse près de San Francisco, escapades à moto, concerts de rock, baignades dans les lacs du New Hampshire ou du Guatemala. Puis elle confie leur combat, leurs espoirs de guérison, les opérations et les médicaments, sa colère contre le sort, sa fatigue parfois, mais surtout la force de l’amour qui les unit.
Avec sensibilité et finesse, Joyce Maynard se met à nu dans un texte empli de joies et de larmes, un récit sur l’amour et la perte, une histoire bouleversante qui a permis à chacun d’offrir à l’autre le meilleur de lui-même.


« Mécaniques du chaos »
de Daniel RONDEAU

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l’argent sale et le terrorisme mènent la danse ? Ils s’appellent Grimaud, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l’amour, ils se comportent souvent comme s’ils avaient perdu le secret de la vie.
Chacun erre dans son existence comme en étrange pays dans son pays lui-même. Mécaniques du chaos est un roman polyphonique d’une extraordinaire maîtrise qui se lit comme un thriller. Il nous emporte des capitales de l’Orient compliqué aux friches urbaines d’une France déboussolée, des confins du désert libyen au coeur du pouvoir parisien, dans le mouvement d’une Histoire qui ne s’arrête jamais.


« Millenium Tome 5 – La fille qui rendait coup pour coup »
de David LAGERCRANTZ

Une enfance violente et de terribles abus ont marqué à jamais la vie de Lisbeth Salander. Le dragon tatoué sur sa peau est un rappel constant de la promesse qu’elle s’est faite de combattre l’injustice sous toutes ses formes. Résultat : elle vient de sauver un enfant autiste, mais est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour mise en danger de la vie d’autrui. Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’un passé qui continue à la hanter resurgissent.
Quelqu’un a remis à Palmgren des documents confidentiels susceptibles d’apporter un nouvel éclairage sur un épisode traumatique de son enfance. Pourquoi lui faisait-on passer tous ces tests d’intelligence quand elle était petite ? Et pourquoi avait-on essayé de la séparer de sa mère Page à six ans ? Lisbeth comprend rapidement qu’elle n’est pas la seule victime dans l’histoire et que des forces puissantes sont prêtes à tout pour l’empêcher de mettre au jour l’ampleur de la trahison.
Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste d’abus commis par des officines gouvernementales dans le cadre de recherches génétiques secrètes. Cette fois, rien ne l’empêchera d’aller au bout de la vérité.


« Sucre noir »
de Miguel BONNEFOY

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. A la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre, qui rêve à d’autres horizons.
Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument. Dans ce roman envoûtant, sensuel, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d’hommes et de femmes guidés par la quête de l’amour et contrariés par les caprices de la fortune.


« Underground railroad »
de Colson WHITEHEAD

Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les Etats libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée.
Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le  » misérable coeur palpitant  » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté. L’une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l' » Underground Railroad « , le célèbre réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme.
A la fois récit d’un combat poignant et réflexion saisissante sur la lecture de l’Histoire, ce roman, couronné par le prix Pulitzer, est une oeuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire.  » Un roman puissant et presque hallucinatoire. Une histoire essentielle pour comprendre les Américains d’hier et d’aujourd’hui. «  The New York Times

Pas de commentaire