Archives de la catégorie actualité

Jeumont : nouvel arrivage de DVD

« American honey »

d’Andrea Arnold avec Sasha Lane, Shia LaBeouf  et Riley Keouf (2017)

Star, 17 ans, croise le chemin de Jake et sa bande. Sillonant le midwest à bord d’un van, ils vivent de vente en porte à porte. En rupture totale avec sa famille, elle s’embarque dans l’aventure. Ce roadtrip, ponctué de rencontres, fêtes et arnaques lui apporte ce qu’elle cherche depuis toujours: la liberté ! Jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Jake, aussi charismatique que dangereux…

Cliquez sur ce lien pour découvrir nos nouveau DVD via notre catalogue en ligne

Pas de commentaire

Jeumont : le club des lecteurs

La médiathèque de Jeumont vous donne rendez-vous  pour venir échanger sur vos lectures et vos coups de cœur dans une ambiance sympathique et conviviale.

Mardi 26 septembre à 15h00


A partir de 16 ans
Entrée gratuite;  inscription à l’accueil de la médiathèque ou au 03 27 58 13 54

Pas de commentaire

Jeumont : spectacle de marionnettes

Hansel et Gretel

Il y a bien longtemps, les parents d’Hansel et Gretel n’eurent pas d’autre choix que de poser un collet dans la forêt du comte pour nourrir leurs enfants. Hélas ! Ils furent surpris  par Grantaigneux, le garde du comte, qui emmena Ulrich et Ingrid en prison. Hansel et Gretel, seuls et affamés dans  la forêt, vont alors faire la rencontre de Croquetout, la sorcière,  qui a elle aussi très faim…

Mercredi 11 octobre
à 15h00

Tout public. Durée : 1 heure

Entrée gratuite. Nombre de places limité.
Inscriptions au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil.

Places réservées en priorité aux adhérents de la médiathèque

Pas de commentaire

Jeumont : la rentrée littéraire

Quelques romans de la rentrée littéraire 2017 vous attendent à la médiathèque

« Bakhita »
de Véronique OLMI

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.


« C’est le coeur qui lâche en dernier »
de Margaret ATWOOD

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les Etats-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
A Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. » Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.


« La chambre des époux »
d’Eric REINHARDT

Nicolas, une quarantaine d’années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu’elle est atteinte d’un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s’apprête à laisser son travail en plan pour s’occuper d’elle, Mathilde l’exhorte à terminer la symphonie qu’il a commencée. Elle lui dit qu’elle a besoin d’inscrire ses forces dans un combat conjoint.
Nicolas, transfiguré par cet enjeu vital, joue chaque soir à Mathilde, au piano, dans leur chambre à coucher, la chambre des époux, la symphonie qu’il écrit pour l’aider à guérir. S’inspirant de ce qu’il a lui-même vécu avec son épouse pendant qu’il écrivait son roman Cendrillon voilà dix ans, Eric Reinhardt livre ici une saisissante méditation sur la puissance de la beauté, de l’art et de l’amour, qui peuvent littéralement sauver des vies.


« Frappe-toi le coeur »
d’Amélie NOTHOMB

C’est à Musset qu’elle emprunte son titre (« Ah ! Frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie » est un de ses vers), mais, pour le reste, Amélie Nothomb fait confiance à ses armes propres pour mener à bien ce roman – son vingt-cinquième en… vingt-cinq ans -, à ranger parmi ses meilleurs crus. Ses armes ? La concision, la précision, une acuité telle qu’on pourrait la prendre pour de la cruauté. Ce sont des femmes entre elles que Nothomb met en scène ici : Diane et sa mère, la jalouse Marie ; Diane et son amie, la douce Elisabeth ; Diane et son mentor, l’égoïste Olivia ; Diane et sa soeur, la trop aimée Célia… Mais ce qu’elle met au jour n’a que faire des genres : c’est la part de violence qui irrigue en secret les relations humaines, les rivalités, les manipulations et les enjeux de pouvoir qui les sous-tendent. On en sort avisé et glacé.


« Ils vont tuer Robert Kennedy »
de Marc DUGAIN

Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l’enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l’hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy.
Celui-ci s’enfonce dans la dépression après l’assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l’élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l’histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d’espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée.
Après La malédiction d’Edgar et Avenue des Géants, Marc Dugain revient avec ce roman ambitieux à ses sujets de prédilection où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.​


« Un jour tu raconteras cette histoire »
de Joyce MAYNARD

Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser : l’amour comme elle ne l’imagine plus, qui lui fera même accepter de se remarier. En 2014, après trois ans de bonheur, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu’ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce, d’habitude si jalouse de son indépendance, découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l’angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.
 » Un jour, tu raconteras cette histoire « , lui avait dit Jim avec tendresse. C’est chose faite. Joyce Maynard retrace ces années heureuses ponctuées de voyages, de petites et grandes folies, de bonheurs du quotidien – dîners sur leur terrasse près de San Francisco, escapades à moto, concerts de rock, baignades dans les lacs du New Hampshire ou du Guatemala. Puis elle confie leur combat, leurs espoirs de guérison, les opérations et les médicaments, sa colère contre le sort, sa fatigue parfois, mais surtout la force de l’amour qui les unit.
Avec sensibilité et finesse, Joyce Maynard se met à nu dans un texte empli de joies et de larmes, un récit sur l’amour et la perte, une histoire bouleversante qui a permis à chacun d’offrir à l’autre le meilleur de lui-même.


« Mécaniques du chaos »
de Daniel RONDEAU

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l’argent sale et le terrorisme mènent la danse ? Ils s’appellent Grimaud, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l’amour, ils se comportent souvent comme s’ils avaient perdu le secret de la vie.
Chacun erre dans son existence comme en étrange pays dans son pays lui-même. Mécaniques du chaos est un roman polyphonique d’une extraordinaire maîtrise qui se lit comme un thriller. Il nous emporte des capitales de l’Orient compliqué aux friches urbaines d’une France déboussolée, des confins du désert libyen au coeur du pouvoir parisien, dans le mouvement d’une Histoire qui ne s’arrête jamais.


« Millenium Tome 5 – La fille qui rendait coup pour coup »
de David LAGERCRANTZ

Une enfance violente et de terribles abus ont marqué à jamais la vie de Lisbeth Salander. Le dragon tatoué sur sa peau est un rappel constant de la promesse qu’elle s’est faite de combattre l’injustice sous toutes ses formes. Résultat : elle vient de sauver un enfant autiste, mais est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour mise en danger de la vie d’autrui. Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’un passé qui continue à la hanter resurgissent.
Quelqu’un a remis à Palmgren des documents confidentiels susceptibles d’apporter un nouvel éclairage sur un épisode traumatique de son enfance. Pourquoi lui faisait-on passer tous ces tests d’intelligence quand elle était petite ? Et pourquoi avait-on essayé de la séparer de sa mère Page à six ans ? Lisbeth comprend rapidement qu’elle n’est pas la seule victime dans l’histoire et que des forces puissantes sont prêtes à tout pour l’empêcher de mettre au jour l’ampleur de la trahison.
Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste d’abus commis par des officines gouvernementales dans le cadre de recherches génétiques secrètes. Cette fois, rien ne l’empêchera d’aller au bout de la vérité.


« Sucre noir »
de Miguel BONNEFOY

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. A la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre, qui rêve à d’autres horizons.
Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument. Dans ce roman envoûtant, sensuel, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d’hommes et de femmes guidés par la quête de l’amour et contrariés par les caprices de la fortune.


« Underground railroad »
de Colson WHITEHEAD

Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les Etats libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée.
Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le  » misérable coeur palpitant  » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté. L’une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l' » Underground Railroad « , le célèbre réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme.
A la fois récit d’un combat poignant et réflexion saisissante sur la lecture de l’Histoire, ce roman, couronné par le prix Pulitzer, est une oeuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire.  » Un roman puissant et presque hallucinatoire. Une histoire essentielle pour comprendre les Américains d’hier et d’aujourd’hui. «  The New York Times

Pas de commentaire

Jeumont : découvrez notre programme d’animations pour les enfants

En cette rentrée 2017, la médiathèque est heureuse de vous présenter son nouveau programme d’animations pour les enfants :

Cliquez sur ce lien ou sur l’image ci-dessus pour découvrir notre programme d’animations 2ème semestre 2017 pour les enfants

Pas de commentaire

vos médiathèques passent à l’heure d’été !

Chers adhérents,

Durant la période estivale, du lundi 3 juillet au samedi 2 septembre inclus, les horaires d’ouverture de vos médiathèques seront modifiés :

MEDIATHEQUE DE JEUMONT :

  • Mardi, mercredi et jeudi : de 14h00 à 18h00
  • Vendredi et samedi : de 14h00 à 17h00 

MEDIATHEQUE DE RECQUIGNIES :
du lundi 3 Juillet  au samedi 5 Août :

  • Lundi et mardi : de 14h00 à 17h00
  • Mercredi : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Jeudi et vendredi : de 14h00 à 17h00
  • fermeture le samedi

du lundi 7 au samedi 26 août  : fermeture de la médiathèque

 

Les équipes de vos médiathèques vous souhaitent d’excellentes vacances !…

Pas de commentaire

Jeumont : résultats de la dictée et du concours lecture 2017

La dictée : la formule a changé cette année, il fallait retrouver les fautes dans un texte distribué aux participants, lesquels ont vaillamment planché sur le sujet pendant près d’une heure, un quiz venant compléter le tout.

Les gagnantes de ce challenge : Françoise WILLIAME, Anne-Marie MATHÉ

 

Le concours lecture : ils étaient un peu plus d’une quinzaine à avoir bien répondu aux questions du concours qui portait sur la lecture de 8 ouvrages, et 3 lecteurs ont su résoudre les énigmes qui leur étaient proposé afin de départager les gagnants.

Il s’agit de Karine PLAISANT, Charlyne SAINTOBERT et Magali HUE

 

La remise des lots a eu lieu mercredi 14 juin, suivie du verre de l’amitié et du concert de Black Cat Joe & Miss Corina.

Félicitations aux heureux gagnants et rendez-vous l’an prochain !

Pas de commentaire

Jeumont : le concours lecture jeunesse 2017

Mercredi 7 juin, tous les participants du concours lecture jeunesse étaient invités à la médiathèque pour recevoir les récompenses tant attendues.
Devant l’afflux de bonnes réponses, les bibliothécaires ont proposé quelques énigmes burlesques et originales afin de départager les candidats. Et nos 3 gagnantes sont :

Première : Lila GAÏOLA
Deuxième : Taninna DJELLAL
Troisième : Anna DEWATINES

Félicitations à tous nos jeunes lecteurs !

Pas de commentaire

Jeumont : fermeture exceptionnelle jeudi 22 juin 2017

Chers adhérents,

En raison des fortes chaleurs, la médiathèque de Jeumont sera exceptionnellement fermée

jeudi 22 juin 2017

Les emprunts devant être restitués ce jour-là verront leur date de retour automatiquement repoussée au lendemain. La médiathèque ré-ouvrira ses portes vendredi 23 juin à 12H00.

Merci de votre compréhension,
L’Equipe médiathèque

Pas de commentaire

Jeumont : fermeture de la médiathèque mardi 27 juin pour cause d’inventaire

Votre médiathèque sera exceptionnellement fermée le mardi 27 juin 2017 toute la journée pour cause d’inventaire annuel. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément.
Les retours de documents prévus ce mardi seront automatiquement repoussés au lendemain.

inventaire_2014

La médiathèque ré-ouvrira ses portes normalement le lendemain matin, mercredi 28 juin à partir de 10h00.

Merci de votre compréhension,
L’Equipe Médiathèque.

Pas de commentaire