Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#57)

« Murène»

de Valentine GOBY

Thèmes : années 50 ; Ardennes ; handicap ; vie

Une petite fille découvre dans la neige le corps d’un jeune homme de vingt-deux ans, à demi-mort, et en partie calciné.
Va-t-il survivre à son calvaire ? Le désire-t-il seulement ?
C’est son histoire que nous raconte l’auteur, ainsi que les limites de la chirurgie réparatrice et l’appareillage dans le handicap.

Voilà, lui aussi il travaille, il n’est pas seulement un monstre et membre d’un club de monstres, l’homme cohabite en lui avec un type normal qui gagne son pain, il pense à la murène, non à la laideur de sa gueule…

« Quel courage ! François nous donne une leçon de vie, lui qui va donner des cours d’anglais et corriger les copies des élèves avec ses pieds à la machine à écrire ! »
Marie-Claude

« Murène» de Valentine GOBY – Editions Actes Sud – 376 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#56)

« La tentation »

de Luc LANG

François, éminent chirurgien orthopédique, aime chasser dans son relais de montagne. Il forme avec sa femme un couple aimant malgré l’instabilité de celle-ci. Leurs deux enfants adultes sont à l’aise financièrement, bien que des soupçons de malhonnêteté pèsent sur l’activité du fils et que sa fille bien-aimée s’éprend d’un chef mafieux.

Alors qu’il vient de tirer sur un cerf, François emporte l’animal chez lui pour extraire la balle et le soigner…

Faite de violence insidieuse (dépeçage du gibier, armes à feu, quasi-hystérie de la mère presque meurtrière) cette histoire forte habite le lecteur, et la puissance des situations dépassent les protagonistes….

Finalement, tu soignes la bête sur laquelle tu tires ? Ca peut durer longtemps.

Evelyne

« La tentation » de Luc LANG – Editions Stock – 360 pages

Pas de commentaire

Jeumont : spectacles de fin d’année

Le gardien des fées

Une comédie magique avec une lune qui joue à cache-cache, un arbre qui connaît toutes les histoires, un vieil enchanteur enrhumé, un elfe facétieux, une jeune sorcière rigolote, une diseuse de bonne aventure joueuse, une maison qui parle, un fantôme tout triste, des sortilèges rigolos et magiques….

Mercredi 11 décembre
à 15h00

Enfants à partir de 3 ans.
Durée : 40 minutes

Le diamant magique

Le jour de la grande fête au château, le diamant de la confiance disparaît. La malédiction de la poisse va-t-elle s’abattre sur le royaume ? Une comédie féerique avec un château qui parle, un roi tête en l’air, une princesse qui ne s’aime pas, un renard amoureux, un chevalier qui dort toujours, un vieux magicien avec des sortilèges

Mercredi 18 décembre
à 15h00

Enfants à partir de 3 ans.
Durée : 40 minutes

Entrée gratuite. Nombre de places limité.
Inscriptions au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil.
Places réservées aux adhérents de la médiathèque

Pas de commentaire

Jeumont : initiation à la calligraphie et à l’enluminure

Atelier en 3 séances

les samedis 9 et 23 novembre
et 7 décembre à 15h00

(à partir de 16 ans – durée : 2h00)

Entrée gratuite sur réservation.

Nombre de place limité. Places réservées en priorité aux adhérents de la médiathèque.

Inscriptions à la banque d’accueil ou au 03 27 58 13 54

Pas de commentaire

Jeumont : optez pour l’optimisme !

Voyez-vous le ciel plutôt en gris ou en bleu ?
Et s’il appartenait à chacun de nous de choisir de développer une attitude positive ?
Olivier Baerenzung, facilitateur de changements et coach certifié, vous propose de vous entraîner à cultiver un regard plus positif sur les situations.

Samedi 16 novembre à 15h00
(durée : 2h30)

Entrée gratuite sur réservation.

Nombre de place limité. Places réservées en priorité aux adhérents de la médiathèque.

Inscriptions à la banque d’accueil ou au 03 27 58 13 54

Pas de commentaire

Jeumont : le club des lecteurs

la prochaine réunion du

club des lecteurs

aura lieu

Mardi 29 octobre
à 15h00

 
Vous aimez échanger et faire partager vos lectures ? Rejoignez-nous ! une ambiance sympathique et décontractée vous attend autour d’un café.
 
A partir de 16 ans. Entrée gratuite
Inscriptions à la banque d’accueil de la médiathèque ou au 03 27 58 13 54

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#55)

« Surface »

d’ Olivier NOREK

Noémie, capitaine de police se fait tirer en plein visage lors d’une intervention qui finit mal.
Après plusieurs semaines de soins, elle est prête à retourner à sa vie de capitaine mais sa hiérarchie en a décidé autrement : elle sera mutée dans un petit village, mais sur place, elle y trouvera ce qu’elle ne soupçonne même pas…

« un polar comme je les aime, réfléchi, intense et addictif. C’est une écriture fluide et agréable qui fait qu’une fois que l’on entame le roman on a beaucoup de mal à le poser « .
Annick

« Excellent thriller ! L’auteur, capitaine de police à la section enquête et recherches de la police judiciaire pendant 18 ans, connaît son affaire. Il est traduit dans plus de 10 pays. Amateur de thriller, c’est pour vous ! »
Marie-Claude

« Surface » d’ Olivier NOREK – Editions Michel LAFON – 424 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#54)

« Les gratitudes »

de Delphine DE VIGAN

Michka, vieille dame jusque là autonome, est atteinte d’aphasie (difficulté à trouver ses mots), elle n’est plus capable de rester seule. Elle est placée dans un Ehpad et suivie par Jérôme, orthophoniste, qui s’attache à elle et va l’aider dans sa quête à retrouver ceux qui l’avaient hébergée lorsqu’elle était petite fille juive cachée par sa mère pendant la guerre.

Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence, les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus et ceux qui ressurgissent. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui

« Très bien écrit et très émouvant, j’ai adoré et ne peux que le conseiller ! »

Marie-Claude

« Les gratitudes » de Delphine DE VIGAN- Editions JC Lattès – 192 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé (#53)

« On a tous une bonne raison de tuer »

de Pétronille ROSTAGNAT

Gabrielle est retrouvée dans son bain, les poignets tranchés…tout laisse à penser qu’elle a voulu se suicider, sauf qu’elle n’était pas dépressive et qu’elle n’a aucun souvenir de son acte.
Alezane Laroche, commandant au 36 quai des Orfèvres est chargé de l’enquête…

Il va falloir t’y faire Alezane, je suis un salaud. J’ai tout avoué et je vais passer le restant de ma vie entre quatre murs. J’ai promis à mon fils d’assumer mes actes. Je ne veux pas qu’Alezane me prenne pour un lâche. Je veux qu’il sache que je vais souffrir et payer ma dette

Mon appréciation : Je l’ai lu sur une après-midi

Marie-Claude

« On a tous une bonne raison de tuer » de Pétronille ROSTAGNAT- Incartades éditions – 313 pages

Pas de commentaire

Jeumont : les nouveautés de la rentrée littéraire

Romans

 
   

Soif
d’ Amélie NOTHOMB

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Depuis 1992 et Hygiène de l’assassin, tous les livres d’Amélie Nothomb ont été publiés aux éditions Albin Michel. Elle a reçu, entre autres, le prix Chardonne, le Grand prix du roman de l’Académie française, le prix de Flore, et le Grand prix Jean Giono pour l’ensemble de son oeuvre.

Ses oeuvres sont traduites dans 40 langues, des U.S.A. au Japon.

   
  Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Romans»
   

Romans policiers

 
   

Lost man
de Jane HARPER

Après des mois de silence, Nathan et Bub Bright se retrouvent sur la frontière séparant leurs ranchs, au coeur aride de l’Outback australien. Leur frère Cameron gît à leurs pieds, mort de soif. Sur ces terres isolées et suffocantes, à trois heures de voiture les uns des autres, aucune autre âme ne vit dans les environs. Alors pourquoi Cameron aurait erré sous le soleil implacable jusqu’à en mourir ?

L’enfant du milieu et le favori avait récemment repris la propriété familiale. Nathan et Bub vont y retrouver ceux qu’il a laissés derrière lui : sa femme, ses filles, leur mère, et quelques employés. Mais alors que commence le deuil, Nathan se met à avoir des soupçons, qui le forcent à remuer de terribles secrets de famille. Car si quelqu’un est responsable de la mort de Cameron… les suspects se comptent sur les doigts d’une main.

Une intrigue puissante et brutale, qui prend place dans un paysage à couper le souffle. Après Canicule et Sauvage, Lost Man confirme que Jane Harper est une nouvelle voix exceptionnelle du thriller.

   
  Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Romans policiers»
   

Science-fiction

 
   

L’enchanteur
de Stéphane CARRIERE

Une bande inoubliable d’adolescents décide de lancer un défi à la mort.

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’oeuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu’il lui offrira un peu d’immortalité. Il ne reste que neuf mois à l’Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce  » miracle « . Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand… et, même s’ils préféreraient l’ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu’ils ne le souhaiteraient.

   
  Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Science-fiction»
   

Documentaires

 
   

Fier d’être nordiste : 100 bonnes raisons
d‘ Annie DEGROOTE

Connaissez-vous vraiment le Nord-Pas-de-Calais ? Inlassablement traversée, la région la plus septentrionale de France, couloir de l’Europe, reste méconnue, et pourtant… Elle fut très convoitée ! Le parc de Joyeuseté, l’ascenseur à péniches, la Victorieuse, les Charitables, les maisons Folies, la « Ch’tilicone Valley », le carnaval, sont quelques-uns des motifs de fierté qui ne manquent pas dans cette terre d’accueil. Elle fait cohabiter les siècles avec audace, elle est entrée dans le troisième millénaire avec panache, et à l’exemple de ses géants, tel le phénix, grâce aux défis que se sont lancés ses habitants, elle a toujours su se relever. « Mais la plus belle raison d’être fier d’être Nordiste, nous dit l’auteur en guise de conclusion, ne tient-elle pas dans le coeur des gens du Nord ? »

   
  Cliquez sur ce lien pour découvrir
les nouveaux titres dans la catégorie «Documentaires»

Pas de commentaire