Archives de la catégorie jeumont

Jeumont : découvrez nos nouveaux DVD…

… en cliquant sur ce lien ou sur l’image ci-dessus

Pas de commentaire

Jeumont : résultats du Certificat d’études

Le 24 mars dernier, ils étaient une vingtaine de candidats à venir passer les épreuves du Certificat d’études primaires à la médiathèque ; après avoir attendu fébrilement les résultats proclamés le 7 avril, 8 candidats ont réussi à l’obtenir. Il faut dire que certains exercices reflétaient surtout la manière de vivre de l’époque – 1923.  Mais quand même, tous ces candidats jeunes et moins jeunes ont fait l’effort de participer aux épreuves et pour cela, l’équipe de la médiathèque les remercie encore ; l’essentiel est d’être venu passer un moment convivial et divertissant.

Les  reçus  :

1ère : Mme LOURDAIS Nathalie

puis (par ordre décroissant) :  Mr DELEUZE Daniel, Mme WILLIAME Françoise, Mme LONGUET Béatrice, Mme PIPPO Claudette, M. MANTOVANI Philippe, Mme MATHE  Anne-Marie et Mme VOLTOLINI Anne.

Encore félicitations aux gagnants ! Et rendez-vous en 2019 !…

Pas de commentaire

Jeumont : le club des lecteurs

Le prochain «club des lecteurs» aura lieu

Mardi 17 avril à 15h00

Vous aimez échanger et faire partager vos lectures ? Rejoignez-nous ! une ambiance sympathique et décontractée vous attend autour d’un café.

Quelques nouveautés vous seront présentées ce mardi 17 avril.

 

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé…(#18)

« Le jour où les lions mangeront de la salade verte »

de Raphaëlle Giordano

Romane est créatrice d’une société de coaching appelée « sup de burnes » où elle apprend à ses stagiaires à redevenir humain. Nous allons donc le temps d’une session, faire un bout de chemin avec plusieurs personnages.

Dans son premier roman (« ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ») Raphaëlle Giordano analysait les travers de nos relations humaines ; ici il est question de ce qu’elle appelle « la burnerie », ces personnes qui s’imposent, sûres de leurs bons droits en dépit du mal qu’elles diffusent autour d’eux.

Cette histoire est à mi-chemin entre le roman et le développement personnel.

« L’écriture est dynamique, les chapitres courts, ce qui donnent du rythme à cet ouvrage. Un moment agréable de lecture propice à la réflexion sur soi ».

Annick

« Le jour où les lions mangeront de la salade verte » Volume 1 – Editions de La Loupe ; 310 pages
« Le jour où les lions mangeront de la salade verte » Volume 2 – Editions de La Loupe ; 612 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé…(#17)

« Ta deuxième vie commence
quand tu comprends que tu n’en as qu’une »

de Raphaëlle Giordano

thème : notre époque ; couple

Camille, mariée, mère d’un petit Adrien, un travail intéressant, tout pour être heureuse…mais ce n’est pas le cas ; elle se pose beaucoup de questions. Une rencontre va changer sa vie…

En développant l’altruisme, l’amour, la tendresse et la compassion, on réduit la haine, le désir et l’orgueil. Il faut apprendre à faire vivre son sourire intérieur, se tenir droit, voir le positif même dans le négatif.

Ce livre comme pour beaucoup d’autres personnes (lu par près de 800 000 lecteurs en livre de poche) m’a interpellée, fait réfléchir et démontre qu’à travers des expériences étonnantes et riches de sens, on peut transformer sa vie, voir clair en nous et aider les autres. A lire impérativement.

Marie-Claude

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano – Editions de La Loupe ; 354 pages

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé…(#16)

« Je m’appelle Lucy Barton »

de Elisabeth Strout

thème : mère/fille ; souvenirs ; hospitalisation ; couple

Lucy est hospitalisée depuis plusieurs semaines pour cause d’appendicite avec complication. A sa grande surprise, en se réveillant un jour, elle trouve sa mère au pied de son lit, avec qui elle avait perdu tout contact depuis des années. Les souvenirs reviennent, une vie entière se déploie tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, son enfance, son mariage, sa séparation.

Ces jours-ci quand je suis seule, je dis souvent à voix haute « maman ». Et je ne sais pas ce que c’est.  Est-ce que j’appelle ma propre mère ? Est-ce que j’entends le cri de Becka quand elle a vu l’avion s’encastrer dans la tour ? Les deux, sans doute

Ce livre est plein d’émotions, de souffrance, de joie, mais aussi d’incompréhension, de silence, de difficulté d’aimer la vie en somme. Emouvant….

Marie-Claude

« Je m’appelle Lucy Barton  » de Elisabeth Strout – Editions Arthème Fayard ; 202 pages

Pas de commentaire

Jeumont : le club des lecteurs

Le prochain «club des lecteurs» aura lieu

Mardi 27 mars à 15h00

Vous aimez échanger et faire partager vos lectures ? Venez nous rejoindre, une ambiance sympathique et décontractée vous attend autour d’un café.

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé… (#15)

« Je ne t’oublierai pas »

de Sophie McKENZIE

Thème : roman policier ; Londres

Il y a 8 ans, Gen a subi une césarienne. Son enfant, mort-né, était une petite fille. Gen a eu beaucoup de peine à surmonter la perte de son bébé, jusqu’au jour où une femme se présente chez elle et lui raconte que le bébé était bien vivant, que sa soeur, infirmière à la naissance du bébé, lui a tout raconté avant de mourir et que le mari de Gen était au courant.

Gen va tout tenter pour découvrir la vérité ; elle ira de surprise en surprise, et apprendra que le nouveau-né n’était pas une fille mais un garçon.

Gen découvrira aussi que son mari, avec la complicité du médecin, lui a menti, et qu’on ne lui avait pas montré le bébé à la naissance pour ne pas la faire souffrir.

Elle se battra avec la force d’une mère pour retrouver son enfant volé et découvrira l’impensable.

L’auteur nous entraîne dans une histoire touchante et combative d’une mère pour retrouver son enfant volé.

Francine

« Je ne t’oublierai pas » de Sophie McKENZIE – Editions Gabelire ; 500 pages

Pas de commentaire

Jeumont : spectacle de marionnettes

Chaperon Rouge & Cie

Il était une fois Satine, une fée qui adorait conter des histoires aux enfants. Elle rend visite à un petit garçon pour lui raconter « Le Petit Chaperon Rouge ». Perlipop, sa baguette magique un peu facétieuse s’amuse à emmêler ses contes préférés. Ainsi Bambi, Panpan, les nains de Blanche Neige, les Aristochats, Pinocchio, la Panthère Rose ou encore les oiseaux et souris de Cendrillon se retrouvent à danser et chanter sur le chemin qui mène le Petit Chaperon Rouge chez sa grand-mère… Et bien sûr, le loup de la forêt attiré par l’odeur des galettes au beurre montrera le bout de son nez !…

Mercredi 11 avril
séances
à 14h30 et 16h00

Pour les enfants à partir de 2 ans. Durée : 40 minutes

Entrée gratuite. Nombre de places limité.
Inscriptions au 03 27 58 13 54 ou à la banque d’accueil.

Places réservées en priorité aux adhérents de la médiathèque

 

Pas de commentaire

Jeumont : nos lecteurs ont aimé… (#14)

« L’art de perdre »

de Alice ZENITER

Thème : France ; guerre d’Algérie ; Harkis ; famille

Naïma, petite fille de montagnard Kabyle, arrivée en France en 1962, raconte l’histoire et les origines de sa famille entre la France et l’Algérie. Son père ne parle plus de l’Algérie ni de son enfance. Comment faire ressurgir un pays de silence ? Y retournera-t-elle ?

Ils ne veulent pas du monde de leurs parents, un monde qui va de l’appartement à l’usine, un monde qui n’existe pas, parce qu’il est une Algérie qui n’existe plus ou n’a jamais existé, recréée à la marge de la France, ils ne veulent plus avoir à dire merci pour les miettes qui leur sont données. Une vie de miettes…

Personne ne t’a transmis l’Algérie, un pays ça passe pas par le sang…

« Alice Zeniter a obtenu le prix Goncourt des lycéens . C’est amplement mérité ; ce livre m’a ému, principalement l’image du grand-père et de son fils aîné marqué à jamais par son départ. Quant à Naïma, elle retrouvera la liberté d’être elle-même au-delà des héritages, des injonctions intimes et sociales. »

Marie-Claude

« L’art de perdre » de Alice ZENITER – Editions Flammarion ; 507 pages

Pas de commentaire